Charles Erick Labadille Littérature

Charles-Érick LABADILLE

ce-labadille-2016Charles-Érick LABADILLE est un auteur français, écologue, parolier satirique et compositeur. Ce dilettante, également graphiste et photographe, a écrit plus d’une dizaine de livres et 5 albums de chanson française.

 

L’expérience graphique

Charles-Érick LABADILLE est né le 7 août 1955 à Caen (Calvados, France) d’un père, Charles-Jacques LABADILLE, fonctionnaire, et d’une mère, Monique BELLAT, journaliste puis enseignante. Il passe sa première jeunesse aux quatre coins de l’hexagone, suivant des parents appelés dans le cadre de nombreuses mutations professionnelles : Alençon (Orne), Arras (Pas-de-Calais), Dignes-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence)… puis Écouché (Orne) où sa mère vient se fixer en 1967. Il suit alors ses études secondaires au Lycée Mézeray d’Argentan jusqu’au baccalauréat littéraire qu’il obtient dans sa seizième année. Il entre à l’Université de Rennes en licence d’Arts Plastiques. Ce choix est motivé par un environnement familial favorable et un intérêt pour le graphisme qui s’est précisé vers 1967. Du côté des grands-parents maternels, on est peintre-cartonnier aux Tapisseries d'Aubusson depuis des générations ; du côté paternel, le grand-père médecin-homéopathe peint pour son loisir, mais c’est surtout Charles-Jacques LABADILLE, artiste original (écrivain auteur de recueils poétiques, de romans…) et coloriste de talent qui expose dans différentes galeries. Son fils se tourne plutôt vers le dessin au trait et produit, de 1967 à 1979, un certain nombre de réalisations graphiques : trois B.D. inachevées, « La barbe à papa », "Stella de Kinox" en collaboration avec Philippe GUILBERT (1969) et « Gordan et les mondes interlopes » (1974) ; des couvertures pour la revue de poésie L’Ecchymose n° 20-21-22 (1975-1976) et les illustrations d’un recueil de poèmes « Voilà un brin de terre pour les ciels fauves de Ganagobie » (1976) en collaboration avec son père ;  la pochette du 33 tours du guitariste Michel MOULINIÉ, « Chrysalide » (1978) et divers dessins et affiches en noir et blanc.

  • 01-labdalle-guilbert-1969
    1969 BD La barbe à papa 2

Les dessins de C.E. Labadille (1969-1980)

En écoute : Ponctuation, 2009 (mus. C.E. Labadille)

  • Ravenoville-plage (50) - CE Labadille

Photographies de CE Labadille

taylor-1

L’expérience musicale

Mais Charles-Érick LABADILLE, à l’écoute d’une époque toute en changements, est vite enthousiasmé par la révolution musicale qui accompagne les années 68 : plutôt que vers le professorat de dessin auquel il s’était destiné, c’est donc vers la musique qu’il s’oriente désormais. En effet, il a commencé à apprendre en classe de 1ère, avec un camarade de lycée, les premières chansons de Léonard COHEN, d'Hugues AUFRAY et les rudiments de la guitare. L’apprentissage continue en autodidacte à partir de cette date. De 1973 à 1989, les expériences musicales se succèdent. À 19 ans (1974) il est enregistré à la SACEM en tant qu’auteur-compositeur et dépose ses premières chansons. Il participe aux groupes locaux "Arkhàm" (1973-1976) et « Formes » (1977-1979), inscrits entre folk music et chanson française. Après une première période où travail (dessinateur en urbanisme) et activité artistique sont associés, il vit de la musique de 1980 à 1989, en se produisant en public et dispensant des cours de guitare dans les Maisons de la Culture de Caen. En 1978, deux rencontres essentielles vont orienter les choix du musicien, passant peu à peu de l’univers du folk-blues à ceux de la bossa nova et du swing : celle de Michel MOULINIÉ, compositeur et guitariste de talent, ami de Francis CABREL ; celle des frères GIVONE, Jean-Claude et Daniel, ce dernier également guitariste d’exception. Ces musiciens participent aux deux vinyles de LABADILLE produits à cette époque : « Chansons à Climats » (1980) et « Pendre un enfant par le cou » (1986). Si la musique de LABADILLE évolue, les paroles de ses chansons restent fidèles aux trois engagements qu’il s’est donné à l’origine : le choix de la langue française ; la défense d’une certaine exigence, inscrite dans la lignée d’auteurs comme VIAN, NOUGARO... ; le recours au second degré, à l'humour et à l'autodérision pour éviter le discours qu’il juge un peu ennuyeux des auteurs "à textes". Ces chansons sont appréciées au Printemps de Bourges (1981), puis par l’animateur de France-Inter José Arthur (le pop-club). En 1984, le directeur artistique Jacques CANETTI, déjà en retraite, l’invite néanmoins à rencontrer un ami producteur, propriétaire de cabaret parisien et spécialisé dans la chanson d’auteur. Mais une autre passion, et certainement une résistance à partir vivre à la Capitale, en décident autrement…

  • 01-ce-labadille-1956
    1956 CE Labadille

cel-3

Le temps de l’écologie

En effet, la fin des années 80 marque un tournant dans la vie du musicien qui vient d’avoir trente cinq ans et aspire peut-être à moins d’incertitudes. Il se marie à cette époque avec Odile, union bientôt suivie de la naissance de ses deux enfants, Pierre (1992) et Mélanie (1994). Cependant, touche-à-tout par nature, il s’est également lancé depuis quelques années dans un autre vaste champ d’investigation capable d’aiguiser sa curiosité et d’assouvir son irrésistible besoin d’activité : il s’agit de l'écologie et du patrimoine naturel auxquels il consacre désormais tout son temps. Cette immersion dans ce nouveau domaine de compétence débute par la reprise d’études supérieures, en l’occurrence de géographie physique. Au cours de ces années, il se passionne tout particulièrement pour la géologie et la botanique. Il est initié à cette dernière discipline par deux enseignants avec lesquels il lie des liens d’amitié : Alain LECOINTE, éminent bryologue et Michel PROVOST, auteur de la « Nouvelle flore vasculaire de Normandie ».

Ce cursus universitaire, la rencontre de naturalistes comme Jean-Marc LEFÈVRE et son implication dans diverses associations de protection de la nature l’amènent à s’intéresser de plus en plus au caractère indicateur de la végétation et à entamer une recherche doctorale qu’il achève en 2000. Cette thèse de biologie, consacrée à l’étude des associations et des paysages végétaux d’une zone de contact entre le Massif Armoricain et le Bassin Parisien est conduite sous la direction de Bruno de FOUCAULT considéré comme l’un des théoriciens majeurs de la nouvelle phytosociologie synusiale. Au plan professionnel, LABADILLE se consacre, pendant près de 25 années, à l’identification et la préservation du patrimoine naturel, à la gestion conservatoire et au développement durable. Dans ce cadre, il participe à des actions innovantes comme : la restauration de cours d’eau permettant la réinsertion de publics en difficulté ; l’homologation de Titres décernés au niveau national à des professionnels chargés de l’entretien du patrimoine naturel ; la découverte des populations de loutres (Lutra lutra) et de mulettes perlières (Margaritifera margaritifera) du bassin de la Seine ; la description des forêts de ravin de l’Ouest de la France ; le premier parcours national de pêche sportive pour publics à mobilité réduite ; la mise en place de réseaux régionaux de tourisme durable...

À partir de 1997, LABADILLE entame en parallèle une activité d’auteur, avec la publication d’articles scientifiques, d’ouvrages de vulgarisation (« Montagnes de Normandie », « Fleurs et milieux naturels de Normandie »…) et de réflexion dont le onzième (thèse incluse) est paru en 2015. Cette production marque, de 2008 à nos jours, l’enclenchement d’une nouvelle période où l’auteur souhaite rapprocher les deux voies qu’il a suivi tour à tour, celles de l’imaginaire et du rationalisme, de la culture et de la nature...

taylor-3

L’édition et la production

En 2009, parallèlement à l’activité d’ingénierie écologique et de formation, Charles-Érick LABADILLE crée les Éditions de l’Inconnu et leur site internet de diffusion culturelle, le Bazar des Arts. Cette nouvelle orientation l’amène d’abord à poursuivre son activité littéraire, avec une période particulièrement productive puisque les années 2008 à 2013 voient l’écriture de 5 ouvrages, chronologiquement : « Les médicinales de nos campagnes », « Paroles z’ou musique », « De la nature à votre table » (avec A. Hastain), « Le Massif armoricain, par vallées et montagnes » et « Les secrets d'un chef dans la nature » (toujours avec Hastain). Ces cinq années sont également consacrées à la création musicale avec la réalisation de 2 nouveaux albums : la sortie de « Paroles z’à musique » (2009, sous le pseudonyme de Célab) et « Chansons d’humour » (2013) débouche sur la formation du groupe de chanson swing, le TRIO LARIGOT qu’il crée avec les frères GIVONE retrouvés pour l’occasion. Dans le cadre des Éditions de l’Inconnu, il produit le premier album « Tales of the human race » du groupe pop-rock AICHEMICAL WEDDING et coproduit le CD de musique du monde « Prayer for peace » du TAR CHALA GROUP, un ensemble réuni autour du joueur de sarangi népalais Bharat NEPALI.

Diffusion / distribution : Charles-érick Labadille est publié aux Éditions de l'Inconnu, OREP, CORLET, LIBER FABER, COOP BREIZH.

Contact

02.33.66.43.11

celabadille@gmail.com

www.ce-labadille.com

 

 Bibliographie

  • 2016. Les passagers de la Saint-Simon, livre 1. Avec Charles-Jacques Labadille
  • 2016. Les passagers de la Saint-Simon, livre 2. Avec Charles-Jacques Labadille
  • 2016. Les secrets d'un chef dans la nature. Avec Alain Hastain
  • 2013. Le Massif armoricain, par vallées et montagnes
  • 2010. De la nature à votre table. Avec Alain Hastain
  • 2010. Paroles z'ou musique ?
  • 2009. Les médicinales de nos campagnes
  • 2009. Nature, plantes et santé
  • 2008. Fleurs et milieux naturels de Normandie
  • 2006. Montagnes de Normandie
  • 2006. Autour de la Roche d'Oëtre en Suisse Normande
  • 1998. Découverte des bois de la Normandie armoricaine

 

Articles et recherches scientifiques

  • 1997 « Données complémentaires sur la végétation des terrains arides de la Normandie armoricaine ». En coll. avec Bruno de Foucault. Bull. de la société botanique du Centre-Ouest, tome 28, pp. 77-106.
  • 1999 « Les frênaies-érablières de ravin de la Normandie armoricaine ». Acta Botanica Gallica, volume 146 (4), pp. 319-352.
  • 1999 « De la notion d’associations intermédiaires : vers une analyse des communautés végétales de contact ». Bull. de la Société Linnéenne de Normandie, vol. 117, pp. 21-28.
  • 2000 « Le système intermédiaire dans le Val d’Orne (14, 61, France), associations, paysages végétaux et valeur patrimoniale d’une zone de contact géomorphologique ». Thèse de doctorat en sciences biologiques, 580 p., 2 tomes, laboratoire de botanique, Université de Lille II.
  • 2000. « Escarpements siliceux des terres intérieures », p138-145. La Manche sauvage, collectif de 18 scientifiques, 160 p., éditions OUEST-FRANCE.
  • 2001 « Contribution à l’étude malacologique du haut bassin siliceux de l’Orne : nouvelles données sur la présence de Margaritifera margaritifera et de Unio crassus ». En collaboration avec G. Cochet, G. Even et O. Hesnard. Bull. de la Société Linnéenne de Normandie, vol. 119, pp. 110-132.

 

Discographie

  • 1980 : Chansons à climats
  • 1986 : Pendre un enfant par le cou (Chansons mathématiques)
  • 2009 : Chansons à climats-Chansons mathématiques. Réédition CD 1980-1986
  • 2009 ; Paroles z’à musique, Musiques sans paroles
  • 2013 : Chansons d’humour. Trio Larigot
  • 2013 : Long gloomy songs. Trio Larigot. Réédition remastérisée
  • 2016 : Le chabada du mauvais gars. Trio Larigot